IMG_9561.jpg

À propos

ISABELLE GUÉRIN

Depuis enfant, je suis intimement liée à cette nature qui nous entoure. Elle m'a accompagnée dans mon quotidien comme amie, à l'écoute de mes maux et de mes besoins..

C'est à partir d'elle, en l'observant, en la côtoyant, que j'ai compris la force  précieuse qu'elle détenait dans ma résilience.

Aujourd'hui, je mets à disposition mon bagage d'expériences, mon vécu rattaché à celle-ci, mes compréhensions dans l'aide à l'Autre.

Vous pourrez suivre mes nombreuses confidences et expériences rattachées à la nature au travers de mes articles au sein de mon blog.

Blog prochainement
IMG_3585.JPG

LA NATURE

une partenaire précieuse

Nous avons déjà tous ressenti, un jour ou l’autre lors d’une simple promenade en forêt ou au bord de la mer les  effets bénéfiques sur notre humeur, nos émotions, et sur la qualité de nos pensées.

 

Le terme biophilie qui signifie « amour de la vie ou des systèmes vivants » a été popularisé par le biologiste américain Edward o.Wilson dans son livre intitulé Biophilia, publié en 1984…

L’hypothèse de Wilson soutient que, à travers les millions d’années qu’ a duré son évolution l’être humain a été inextricablement lié au milieu naturel et qu’il est ,par le fait même, génétiquement programmé pour réagir de manière positives aux éléments de la nature qui favorisent la réussite et la survie.

Qui plus est, on avance que la connexion émotive intrinsèque que nous partageons avec les autres organismes vivants constitue un besoin primaire pour l’humain et que si nous ne cultivons pas notre relation avec les systèmes et les procédées naturels, notre bien être physiques et psychologiques en souffrira.

 

Image de Jason Ortego

Le saviez-vous ?

This is a great place to add a tagline.

Alors que l’histoire nous fournis de nombreuses preuves empiriques des bienfaits de la nature sur notre santé et notre bien-être, c’est seulement au cours des dernières décennies que les études scientifiques se sont multipliées.

  • En 1982 l’agence forestière du japon propose  pour la première fois d’intégrer le shinrin yoku dans la préconisation d’une bonne hygiène de vie.

  • Une des études la plus connues du Dr Rogers Ulrich un spécialiste du comportement, a démontré que les patients qui voyaient des arbres a partir d’une fenêtre de leur chambre d’hôpital étaient hospitalisés moins longtemps que les patients dont la fenêtre donnaient sur un mur de briques.

 

  • Aujourd’hui une équipe d’expert affirme que passer deux heures dans la nature serait nécessaire à notre bien-être. 

  • Une étude scientifique anglo suedoises a permis de mettre en lumière plusieurs propriétés thérapeutiques de la vitamines G :la réduction du stress notamment, l’amélioration de la qualité de prise de recul, l’incitation a profiter du moment présent ect..Cette vitamine aurait des propriétés intéressantes pour stimuler la concentration chez de jeunes sujets souffrant de troubles d’hyperactivité et la tdah.

  • Il a été établit des recherches sur les principes actifs que la nature émets, tel que  les phytoncides. Émis par dans l’air par les arbres, ce sont des molécules de défenses contre les micro-organismes pathogènes. Les phytoncides sont réputés pour avoir un rôle positif sur la santé humaine.Les ions négatifs se produisent dans la nature lorsque des molécules d’air sont brisées par la lumière du soleil ou le mouvement de l’air et de l’eau.Ils sont concentrés en grande quantité dans les milieux naturels comme les plages et les chutes d’eau

 

 

En effet, cela fait maintenant plusieurs années que les scientifiques ont démontré l’impact de la nature et de la biodiversité sur notre santé physique et mentale.

Je pourrais continuer à vous énumérer de nombreuses études, vous le savez déjà la nature est notre partenaire....

«La nature nourrit en nous le sens du merveilleux,

elle nous rappellent les possibilités, qui nous  habitent»